Accueil > Egalité > Théatre à la carte : soirée gestion de la diversité

Théatre à la carte : soirée gestion de la diversité


Hier Théâtre à la carte donnait une représentation au théâtre de Paris, avec pour thème principal la diversité. Au cours de 3 mini-pièces s’articulant autour de la différence, les trois acteurs ont mis en avant les problèmes rencontrés par une grande partie de la population face au monde de l’entreprise. Au travers de ces moments de vie racontés avec juste ce qu’il faut d’excès (et quoique vous dirons certains), nous avons pu ressentir les difficultés que chacun d’entre nous est susceptible de rencontrer un jour.

La première pièce traitait de la question du handicap et plus particulièrement des stéréotypes qui lui sont liés. Ces derniers ont par ailleurs bien souvent la vie dure. Il faut dire que les symboles que l’on a l’habitude de côtoyer lorsque l’on évoque le handicap favorisent la prégnance des stéréotypes. L’exemple le plus frappant étant le logo de la personne handicapée dans un fauteuil roulant. On s’imagine le plus souvent un handicap lourd alors que la plupart d’entre eux ne sont que peu voir non visibles. Le handicap et sa discrimination sont probablement le cheval de bataille le plus reconnu (et le plus sanctionné) de l’État et pourtant les progrès à faire dans ce domaine ne sont pas terminés.

La seconde pièce évoquait les problèmes rencontrés du fait de son appartenance ethnique ou de son genre. Là encore les stéréotypes jouent un rôle prépondérant dans la mise en place des processus de discrimination. Bien plus encore, le phénomène de menace du stéréotype qui accompagne ces phénomènes peut venir les renforcer (N.B. La menace du stéréotype a lieu lorsqu’une personne va se conformer aux attentes stéréotypées de son interlocuteur). L’appartenance ethnique est un phénomène difficile à quantifier, en témoigne le récent débat autour des « statistiques ethniques ». Cependant depuis la création de la HALDE, on constate que l’origine est le premier poste de saisine concernant l’emploi. De plus on a vu se développer les méthodes de testing qui permettent non seulement un contrôle des pratiques, mais également une peur chez les recruteurs de se faire contrôler.

En matière d’égalité hommes femmes, thème croisé dans cette seconde pièce, les lois datent de la même période que celles concernant le handicap mais ont évolué bien moins rapidement. Malgré un renforcement de celles-ci ces dernières années, le chemin est encore long avant de parvenir à une réelle égalité. D’autant que les Femmes engagent très peu de procédures lorsqu’elles sont discriminées. Certes en 2009 le nombre de plaintes portées à l’attention de la HALDE a doublé relativement à 2008, mais les chiffres restent encore faibles. De plus, c’est un véritable travail de fond qu’il faudrait engager pour que puissent s’effondrer les Plafonds et les Parois de Verre. La pièce met d’ailleurs cela au premier plan en nous rappelant que la mise en place des représentations se joue dès la cour de récréation.

Enfin la troisième pièce que nous avons pu apprécier était consacrer à un phénomène de plus en plus présent dans les entreprises et les médias : les seniors. Avec les obligations récentes qui leurs incombe, les entreprises ont du attribuer à ce phénomène une place entière dans leur système de Gestion des Ressources Humaines, que ce soit en terme de carrières comme de compétences. La pièce pose très justement la question de la motivation des seniors, qui sont le plus souvent encouragés à se « reposer » par leur entourage. Avec le vieillissement de la population il nous faut revoir nos idées reçues à ce propos. Nous connaissons tous des personnes qui ont une cinquantaine d’année et qui sont tout aussi énergique et motivés que n’importe lequel d’entre nous. Le problème n’est pas l’âge mais l’envie. Et c’est dans ce sens que doivent travailler les entreprises, pour ne pas laisser leurs talents s’échapper. Il est primordial de faire en sorte de conserver ces Hommes et Femmes qui ont acquis un réel savoir-faire et savoir-être au cours de leurs années d’expériences. Et pour réussir à les garder et les stimuler, il est important de les intégrer au plan de marche de l’entreprise, qu’ils puissent accéder aux formations, aux promotions, etc.

Pendant une heure et demie, les acteurs et scénaristes du Théâtre à la carte ont revisité à leur manière la question de la diversité en entreprise. Espérons que ceux qui n’en étaient pas convaincus, ont pu percevoir que c’est à travers la diversité que naît la créativité et la valeur ajoutée d’une entreprise.

Par Charlotte Allix
charlotte.allix@aboiron-associes.com

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :