Accueil > Economie, Réglementation > L’influence française en matière de normes

L’influence française en matière de normes


Nicole BRICQ confie une mission à Claude REVEL sur le développement de l’influence française en matière de normes. Les normes sont un sujet hautement stratégique pour un État, puisqu’elles contribuent à la fois au développement de ses marchés extérieurs et à son rayonnement global.

Le terme « norme » s’entend ici au sens large ; il peut s’agir de règles, directives, critères… tous textes qui façonnent des modèles de fonctionnement et des marchés futurs. Au-delà des seules normes techniques, la normalisation s’exerce activement dans beaucoup d’autres domaines, notamment ceux du développement durable, de la responsabilité sociale et environnementale, des finances…

« Pour un pays, la diffusion de ses normes est un formidable atout pour décrocher des marchés à l’international. Nous ne devons pas céder de terrain sur ce sujet et développer notre influence pour permettre à nos entreprises de jouer à armes égales dans la concurrence internationale » souligne Nicole BRICQ.

Ancienne élève de l’ENA, spécialiste et conseil en influence normative internationale, Professeure et Directrice d’un Centre d’intelligence économique et influence internationale, auteure de nombreuses publications sur ces sujets, et ancienne membre du Haut Conseil pour la Coopération Internationale auprès du Premier ministre, Claude REVEL sera chargée de formuler des propositions opérationnelles sur la présence internationale et le positionnement de la France en matière de normes.

Sa mission couvrira au moins 3 champs :

– la présence française dans les principales instances de normalisation, professionnelles, multilatérales, privées ;

– les enjeux des normes dans des accords de libre-échange à venir et en cours tels que l’accord Union Européenne/Etats-Unis, le TransPacific Partnership, des accords avec les pays de la Méditerranée… lesquels fixent une perspective de convergence réglementaire;

– la prise en compte de nos normes par les bailleurs de fonds internationaux.

A partir d’un état des lieux, Claude REVEL posera les enjeux prioritaires et définira quelques pistes concrètes de développement de l’influence normative internationale de notre pays. Le rapport définitif sera remis à la ministre du Commerce extérieur au plus tard le 20 décembre 2012.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :