Accueil > Finance > Accord européen contre la faillite bancaire

Accord européen contre la faillite bancaire


Aboiron conseil investissements financiersAprès six heures de discussion et d’oppositions et à quelques heures du sommet européen à Bruxelles, dans la nuit du 26 au 27 juin, un accord de la Commission européenne a été passé sur le financement des banques en faillite de chaque Etat ; dans le but d’imposer des pertes d’abord aux actionnaires, aux créanciers les moins bien assurés, aux «seniors» et enfin aux déposants au delà de la somme de 100 000 euros. Tout cela en acceptant des règles permettant de renflouer et de restructurer des banques ou de les liquider en épargnant les contribuables et en limitant le recours au fonds public.

Ce débat a suscité de nombreuses divisions entre les ministres Européens et a opposé deux groupes de pays. D’un côté la France et le Royaume-Unis qui souhaitaient bénéficier de flexibilité au cas par cas, et de l’autre l’Allemagne et les Pays- Bas qui défendent des règles strictes pour éviter l’incertitude qui risque de faire fuir les investisseurs. Jeroen Dijsselboem, le président de l’Eurogroupe qui réunit les ministres des finances de la zone euro a déclaré «qu’il en résulte un ensemble de règles dans toute l’Europe pour décider qui paie la facture».

Cette législation doit néanmoins être approuvée par une majorité de députés au Parlement d’ici 2014, et ces nouvelles règles devraient rentrer en vigueur à partir de 2018. MG

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :